PASCAL
SANDREZ

Les voyages linguistiques, ma démarche

Je n'ai pas de réelle passion pour les voyages mais au cours de mes études j'ai compris tout l'intérêt de maîtriser les langues étrangères.

L'espagnol était une langue que j'affectionnais particulièrement au collège, je l'ai malheureusement abandonné au lycée. Quelques années auparavant, lors d'un échange entre mon collège et un collège espagnol, je suis parti 10 jours en Espagne qui m'ont permis de largement progresser.

Au début de mes études post-BAC j'ai pris conscience de l'étendue de l'utilisation de la langue anglaise dans le monde de l'électronique. Ayant un niveau relativement bas, j'ai décidé d'effectuer un voyage vers un pays anglophone afin de progresser par la pratique. J'étais à ce moment-là en IUT, le stage de deuxième année d'IUT paraissait alors être une bonne opportunité. Après de long mois de préparation, je suis parti en Angleterre pour trois mois de stage.

Un peu plus d'un an plus tard, lors de ma première année à l'ENSEIRB, j'ai dû choisir une seconde langue étrangère. Après une hésitation pour apprendre une nouvelle langue comme le mandarin ou le japonnais qui sont des langues présentes dans le paysage de l'électronique, j'ai choisi de reprendre l'espagnol. Après cinq ans sans pratiquer la langue le début fut difficile. Ce qui me motiva à tenter un nouveau voyage linguistique, mais cette fois-ci vers l'Espagne. Profitant de l'accueil d'un ami espagnol et du cadre du stage de première année de l'ENSEIRB, je suis parti un mois pour les îles canaries.

A chaque fois l'expérience a été très enrichissante et m'a permis de progresser. C'est donc une expérience linguistique, culturelle et de vie que je conseille à tout le monde.

Stage de trois mois à Penryn (Angleterre)

Réalisé dans le cadre du stage de fin d'étude d'IUT, ce séjour m'a complètement plongé dans la langue anglaise. En effet je n'avais aucun contact avec des personnes francophones, ce qui m'a obligé à parler constamment anglais et donc a amélioré considérablement mon expression orale.

La destination m'a été proposée par l'administration de l'IUT qui s'occupait des stages à l'étranger. Le stage se passait à Penryn, une petite ville de la région des Cornouailles (en anglais Cornwall), et je logeais à Falmouth une ville voisine.

Le stage en lui-même a été une vraie réussite car il a confirmé le choix de mon métier. Cependant la vie hors de l'entreprise n'a pas été de tout repos.

En effet, ce fut mon premier voyage en solitaire à l'étranger. J'avais effectué plusieurs voyages en Espagne ou en Italie, mais nous étions en groupe, organisé par des responsables. C'était aussi mon premier voyage en avion.

Après une escale à Gatwick à Londres, j'ai atterri seul en Angleterre à Plymouth, à 70km de ma destination, dans une petite ville un samedi soir. J'étais assez perdu, mais par chance, une personne que j'ai rencontrée dans l'avion m'a aidé. Il m'a logé pour la nuit et m'a indiqué un bus pour rejoindre ma destination. Je suis arrivé à Falmouth ma destination finale, il était dimanche 18h. De même il était difficile de trouver une administration ouverte à cette heure ci. Après deux heures de marche valises à la main dans une ville déserte, j'ai frappé où il y avait encore de la lumière (avec marqué "Evangelist Church" à l'entrée) pour demander des renseignements. J'ai de nouveau été accueilli pour la nuit par un couple, qui sont restés des amis. Le lendemain j'ai pu obtenir ma chambre sur place et partir à l'entreprise ou j'allais effectuer mon stage.

Rapidement je me suis rendu compte que le coût de la vie en Angleterre est bien plus élevé qu'en France. Évidement je n'avais pas prévu cela. A tout cela, il faut ajouter l'isolement (zone assez rurale), la mort prématurée de mon téléphone portable (deux semaines après mon arrivée en Angleterre), les grèves en France à ce moment là qui ont bloqué des courriers, ralenti les démarches administratives et par la même occasion la perception de ma bourse de mobilité, l'obligation de déménager au bout d'un mois pour cause de travaux dans la résidence puis une nouvelle fois au bout de deux mois pour cause de fermeture de ma résidence donc la recherche d'un nouveau logement...

La vie générale a été relativement dure, mais le stage une très bonne expérience. Globalement ça reste un très bon souvenir dont le but principal (apprendre l'anglais) à bien été atteint. Le plus frappant est qu'en seulement 3 mois j'ai progressé à une vitesse incomparable au rythme d'apprentissage dans l'enseignement classique en France.

Stage d'un mois à Puerto del Carmen (Espagne)

Le stage réalisé en Angleterre à la fin de la formation d'IUT étant une réussite générale, tant au niveau de la langue que du contenu du stage, j'ai voulu retenter l'expérience en allant dans un pays hispanophone, afin d'apprendre l'espagnol.

Je suis donc parti à Lanzarote, île de l'archipel des Canaries appartenant à l'Espagne. Je logeais chez un ami espagnol natif de cette île et je travaillais dans la même entreprise que lui, un groupe hôtelier.

Le travail bien que sans rapport avec l'électronique, était très intéressant (plus d'informations), et m'a réellement poussé à communiquer. J'ai pu apprendre l'espagnol sans oublier l'anglais que je me devais de savoir parler dans ce domaine d'activité.

Des photos de mon séjour

Consulter l'album photo de mon voyage à Lanzarote